AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fanfiction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Lun 15 Aoû 2011 - 11:15

Petit Saumon a écrit:


Bah mardi la suite. Promis huhuh. Enfin, je l'a fais déjà en ce moment, je suis dans l'humeur !

les gens je sais lire hein? c'était pour mardi il me semble? lol!
remboursé! remboursé! lol!

bon courage pour ton taf.... si j'avais pu avoir 8h de boulot chaque jours cette année, je crois que j'aurais été heureux lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Lun 15 Aoû 2011 - 14:28

Xd mais yoyo le souci c'est que le je suis encore dans l'humeur maiiiiiis... Je ne pourrais pas satisfaire cette pulsion avant jeudi.. Grrrrr
tu peux te venger xd!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gubbo

avatar

Nombre de messages : 216
Age : 29
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 16 Aoû 2011 - 10:53

Bon j'arrive après la bataille, la faute d'orthographe pareil "i'm choking"...

Sinon pour le reste rien à redire, texte propre, bien écrit.

Et donc ni Raph ni Don n'arriverait donc à maitriser une pauvre femme blessée ? Razz

J'adore ce bon vieux Léo qui devient exceder par le caractère nonchalant de Michaelangelo, et l'April que as dépeinte fait ici bien sérieuse, donc rien à redire pour moi ici sauf ....

"Tu te fous de nous ??? faut attendre vendredi ????? Bientôt ça sera 2 semaines d'attentes !! nonmého"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 16 Aoû 2011 - 12:51

Lol erreur de parcours... Le pire cest que jai envue de mettre la.suite a fond mais bon les parents cest imprevisible... Du coup... Grrrrr

hahahaha tu verras bien Gubbo. Mouhahahaaaaa.
Mouhaubahahaaaaa *sors*

(jaime bien leo et son serieux. Au moins je ne les loupes pas ouf! )

thanks you! !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 16 Aoû 2011 - 13:38

erreur de parcours?? t'as fait quoi?? en plus avec les parents? c'est croustillants!! t'as fait cramer la cuisine? inondé la salle de bain? je veux tous les détails dans le best of de la fic!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
jb75

avatar

Nombre de messages : 314
Age : 34
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 16 Aoû 2011 - 13:45

Où est le livre de réclamations ? Appelez moi le directeur !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 19 Aoû 2011 - 14:25

Et voila la suite tant attenduuuue.
… je ne vous cache que pour celle là, j’ai eu du plaisir à le faire, mais… énormément de mal ! Je n’ai jamais décrit de combat de ninja alors : soyez indulgent Laughing
Il ne reste plus qu'une partie avant la fin du chapitre 4. Sa arrivera ce week end.


La pointe du Saï écarta doucement ce rideau de cheveux bruns foncés. Mais il ne vit rien de ce visage anonyme. Juste une chose : un œil d’un gris perle. La jeune femme n’avait pas bougé d’un pouce. Cependant, elle avait levé la tête vers lui et l’avait fixé. La tortue voulut en voir davantage. La pointe du Saï continua à écarter les mèches mais la main de l’inconnue l’attrapa par la pointe avec sécheresse et l’écarta de son visage. Une lueur mauvaise dansait dans cet œil bridé qui fixait la tortue. Ses doigts se crispèrent autour du Saï et ne semblaient pas vouloir la lâcher. D’un caractère sanguin, Raphael s’était alors dit qu’il valait mieux en finir avec elle. Après tout, c’était juste une petite asiatique d’un mètre soixante neuf juste un peu timbrée. Il avait alors lâché un rire moqueur, persuadé qu’elle ne représentait aucun danger. Il ne savait pas qui elle était mais une chose était sure : elle avait quelque chose à voir avec la disparition du maitre.
- Je répète ma question…, dit-il en détachant bien les syllabes, que-fait-ce-ki-mo-no-dans-tes-putains-d’affaires ?
La main de son interlocutrice se serra davantage autour du Saï. L’œil visible ne le quittait pas d’un poil. Comme il aurait pu s’en douter, elle ne répondit pas. Elle se contenta de le regarder de ce regard si flamboyant. Leur échange fut silencieux. Raphael nota alors un changement au niveau de ses doigts. Ils tremblaient. Son autre poing encore fermé sur lui-même tremblait aussi. Paradoxalement, son corps restait toujours aussi… paisible. Soudain, elle desserra lentement ses doigts autour de l’arme de Raphael. Ce dernier soupira. Mais déjà elle saisit son poignée avec une force insoupçonnée. La tortue voulut se défendre mais la prise fut douloureuse. Elle s’approcha davantage de lui et un moment plus tard, il se retrouva par terre, sur sa carapace, furieux de s’être fait avoir par une folle dingue.
Donatello, quant à lui, s’était rapproché des affaires du numéro 237. Mais cette dernière, se précipita vers lui pour les lui prendre. Elle se précipita vers son sac mais Don réagit à temps. D’un coup de bô, il lui fit perdre l’équilibre. A terre, elle voulut se relever mais déjà les deux tortues s’approchèrent d’elle.
- Maintenant, on va parler ! Dit Don d’un ton décidé, Tu sais où est notre maitre. Dis le et on ne te fera aucun mal.
- On ?
- Oui, on ! Répliqua Don, on ne veut qu’une chose Raph. Retrouver Splinter. C’est tout. Le reste on s’en fiche, c’est sérieux.
L’inventeur avait arraché son regard de l’inconnue. A présent, il regardait Raph avec autorité. Il n’était peut-être pas le leader mais il savait que son frangin pouvait parfois laisser son sang bouillonner dans ses veines. Sa violence avait déjà fait plus d’une victime. Coupable ou pas. Il valait mieux l’arrêter le plus tôt possible.
- On perdrait du temps Raph. Oublie là, on lui pose des questions et puis voilà !
- Et moi je dis qu’on devrait s’occuper d’elle d’abord… ! Alors on va…
Mais il se tut. Dans leur dialogue passionné, les deux tortues avaient malencontreusement oublié la jeune inconnue. Cette dernière était à présent agenouillée près de son sac. Le kimono avait disparut à l’intérieur. Les deux tortues s’approchèrent mais déjà la lame de la naginata fut pointée vers eux. La jeune femme n’avait pas dit son dernier mot. Ses poings, crispés autour du manche de son arme, tremblaient plus que jamais. Elle ouvrit enfin la bouche. Mais malheureusement, elle déversa un flot de mots japonais qu’aucune des deux tortues ne comprit. Cependant, tous deux sentirent une tension dans sa voix. Elle fut brève mais elle donna le ton. Malgré son calme apparent, Raphael reconnut un sentiment qu’il ne connaissait que trop bien, quelque chose qu’on pouvait sentir dans des gestes, des mots et même l’intonation de la voix. De la colère. Elle se tut alors. Et resta silencieuse. Elle tint son arme…
… et attaqua la première.
Les deux tortues se défendirent du mieux qu’elles pouvaient. Ils pensèrent à leur maitre et à ce que cette cinglée pouvait lui avoir fait. Le bâton de Donatello bloquait les attaques de la naginata. Mais par un quelconque mouvement de poignée de la part de 237, l’arme érafla la tortue plus d’une fois. Si en début de soirée, ils pensaient avoir à faire à une nudiste perdue dans un parc, à présent, c’était tout autre. Ils n’auraient jamais cru qu’une femme pouvait être atteinte d’une telle énergie. Lorsque Don amorçait un geste pour la désarmer, elle contrait son attaque en allant de l’avant, sans éprouver de méfiance, ni crainte. Ils purent voir son vrai visage à présent.
Elle s’approcha de Don et leva sa naginata afin de lui assener un coup néfaste mais il réussit à bloquer son attaque en levant son Bô. Forte, certes, mais pas assez pour les achever. Cependant, elle avait réussis à l’érafler de toutes parts. Les éraflures s’étaient multipliées à une vitesse étonnante. Il commençait à avoir du mal à suivre mais il ne lâchait pas le morceau.
Désarmé, Raph leva la tête vers elle. Elle fixait toujours Don avec la même lueur de haine dans ses yeux. Le plus étrange était qu’elle réussissait à se battre avec cette horrible blessure dans le dos. Le sang avait coloré le velours de sa robe de chambre. La couleur originelle du vêtement s’était empourprée au fil des minutes. Comment faisait-elle pour bouger ainsi et se battre comme si sa vie en dépendait ? Parfois, elle lâchait un hurlement de douleur lorsque l’une des deux tortues parvenait à la toucher. Elle semblait alors réaliser qu’elle n’était pas en état de combattre. Mais elle restait droite. Et se défendait. Mieux, elle gardait ses affaires près d’elle et les défiait du regard de les toucher.
Raph n’en pouvait plus. Don faisait toujours face à elle. Elle savait manier son arme, c’était certain. Mais face à elle, il leur fallait de l’aide. C’est alors qu’il saisit son communicateur et qu’il lança son appel de détresse.



Leonardo avait momentanément oublié l’idée de se rendre au bureau d’April. Cette dernière comprit mais insista pour les accompagner. Comme toujours, elle emporta sa fidèle caméra. On n’était jamais à l’abri d’un bon reportage après tout. Michelangelo, toujours vexé, ne décrocha pas un mot du trajet. Leo s’en rendit compte. Il voulut dire quelque chose mais se retint. Pour le moment, Raphael et Don avaient besoin d’eux. April avaient jugé bon de s’assoir entre Michelangelo qui boudait comme un enfant et Leonardo qui avait pris le volant. Elle perçut la tension qui flottait entre deux et préféra ne rien dire à ce propos. Le chef des tortues garda son sérieux tout au long du trajet. Au fil des minutes, il sentait que la situation dégénérait dans le parc. Il était rare que Raphael les appelle en renforts. Il préférait se débrouiller tout seul quitte à rentrer au bercail dans un état pitoyable. Mais là…
April finit par briser le silence :
- Si vous voulez, je peux vous ramener une copie de mes notes sur Solea d’ici demain. Je passerais après le boulot.
- C’est gentil de ta part April, répondit Leonardo sans quitter la route des yeux.
Central Parc était enfin à portée de main. Ils garèrent leur camionnette dans une ruelle et entrèrent dans le parc sans trop de difficulté.
- Et maintenant ? Demanda la journaliste ? On va où ?
- Tu aimes le style neo-gothique ? Demanda Leonardo.


Tous trois étaient épuisés. Eux plus qu’elle. Enfin en apparence. La lame de sa fauche tenait Don en joue. Mais elle tremblait bien plus qu’au début de leur combat. La douleur déformait peu à peu ses traits fins. Mais pour rien au monde elle ne lâcherait ce fichu sac. Raph était à bout de patience. Les nerfs à vif, il tenta une nouvelle attaque mais elle l’arrêta à nouveau, encore une fois. Donatello quant à lui, ne disait plus rien. Ses mains tenaient toujours son bô mais avec beaucoup de mal. Son avant-bras gauche était dans un sale état. Le sang coulait à flot et recouvrait l’herbe de sa couleur sombre. La fille remarqua sa faiblesse. Elle se tourna doucement vers lui et amorça un pas… un deuxième… puis elle fondit vers lui, en tenant fermement sa naginata. La lame de cette dernière étincellerait une dernière fois avant de trancher la tête de la pauvre tortue blessée… 237 éprouva le besoin de la décapiter. Immédiatement. Elle leva sa fauche, tout en fixant son regard dans celui de Don.
Mais elle s’arrêta dans un geste. Ses doigts se détendirent… et lâchèrent l’arme qui tomba dans l’herbe rouge du parc. Ses genoux touchèrent le sol. Sa gorge lâcha un gémissement plein de douleur. A présent, la jeune femme était à quatre pattes, ou presque. Son dos saignait abondamment. Une blessure tout aussi longue déchirant ses vêtements ainsi que son dos. C’était une croix sanglante à présent. Les deux tortues avaient observé la scène avec stupéfaction. Une lame longue et tranchante la menaçait. Et au bout de cette lame se tenait leur frère, Léonardo. Ce dernier, dans un accès de rage lui avait infligé un coup traitre, certes, mais qui avait sauvé ses frères.
- Enfin… ! Soupira Raph, tu aurais pu te dépêcher quand même !
- Content de te revoir aussi Raph, répondit Leo, allez au fourgon. On quitte cet endroit.
- Non, non ! Répliqua son frère, regarde la, regarde dans ses affaires ! Elle a son kimono ! Celui du maitre !
- Comment… ? Demanda Leo en se tournant vers elle, ça change tout alors… vous partez, je reste avec elle.
Mais déjà la jeune femme lutta pour se remettre sur ses deux jambes, flageolante. Elle n’était plus armée. Pour le moment. Elle se pencha pour ramasser sa naginata, tout en protégeant ses affaires. Leo se tourna vers elle et la fixa. Il tenait toujours son katana et ne semblait pas enclin à le ranger. Il fit quelques pas vers elle et lui demanda :
- Où est notre maitre ?
Ses lèvres tremblaient. Cette croix sanglante devait lui faire un mal de chien. A l’écart, April filmait la scène, se concentrant davantage sur l’inconnue. Cette dernière gardait son calme. Elle remua des lèvres mais pas un mot ne sortit. Elle finit par formuler des mots que seul Leo put comprendre. Il était le seul des quatre à se débrouiller correctement en japonais.
- … je ne le… je ne peux pas… pas vraiment le dire…
Elle recula un peu et s’assied sur le rocher, là où le casque en fer attendait. Elle le saisit… mais Leo le menaça davantage.
- Pose tout. Ne touche à rien et réponds à nos questions. Où est-il ? Où est Maitre Splinter ?
- … il va bien…, murmura t-elle dans un souffle.
- … ça ne répond pas à ma question ! S’énerva t-il en l’attrapant par le bras.
Mais elle l’évita et réussis à s’écarter d’eux. Léonardo voulut la rattraper mais déjà le numéro 237 plongea la main dans son sac pour en tirer un révolver.
- Encore une question et j’explose la tête de ta copine…, murmura t-elle en pointant le canon vers April.




Et voilàààà.
Bon, j'ai fais de mon mieux bien que... je préfère les combats de baguette magique. Hors là, c'est du combat de Ninja et je n'en ai jamais fait. Je ne pensais pas que ça serait aussi compliqué. Enfin, là la moindre critique, conseil et autre sera la bienvenue parce que voilà, c'est une fic sur les tortues ninja, on ne peut pas vraiment en faire une sans un certain nombre de combat. The défi, savoir décrire le ninjutsu. Enfin, c'est plutôt visuel non ? On a plus de plaisir à le voir qu'à le lire.
Bon j'arrête de blablater et je vous laisse me lapider XD Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 19 Aoû 2011 - 21:59

PREEEEEEEEEEEEEEEEM'S Laughing

bah écoutes, pour une description de combat je trouve ça pas mal du tout! franchement
Ayant étant petit fait beaucoup de "BD" tortues, j'ai toujours eu du mal à représenter des moments arrêtés dans un cadre. Qui plus est dessiné en combat en lui même, pour montrer l'effet voulu. Je me dis qu'à l'écrit, ça doit être encore plus dur, car il faut choisir le mot exacte, pas un synonyme, qui aurait pas le même effet. Là dessus, je suis impressionné, rien à redire pour moi.

Par contre j'ai du mal à situer une chose: cette histoire, tu la ferais appartenir à quel série tortue? une existante? (87, 2003?) ou quelque chose de propre à toi?
Perso j'avais commencé sur les bases du DA de 87, mais quand je vois la vulgarité par exemple de certains dialogues, ou la violence (Raph impulsif), j'ai plus envie de penser à quelque chose de personnel, ou plus centré 1er film/DA2003.

Pour finir, Toma arrêtes moi, mais les ninja ne se doivent ils pas d'avoir un pure respect pour les femmes? et donc ne pas les agresser, sauf s'ils sont en danger?
je fais ref à ce détail:
D’un caractère sanguin, Raphael s’était alors dit qu’il valait mieux en finir avec elle. Après tout, c’était juste une petite asiatique d’un mètre soixante neuf juste un peu timbrée.

Sinon j'ai beaucoup aimé, tu t'es bien débrouillé Smile quand j'ai vu que tu t'enfonçais sur la partie combat dans plusieurs topics, j'ai vraiment eu peur lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 19 Aoû 2011 - 22:14

Ho tu as aimé ? Me voilà rassurée parce que en cours d'écriture, j'ai vraiment... VRAIMENT eu les chocottes. Je pensais que ça serait facile mais franchement... o_o c'est d'un compliqué.
Je me dis

Citation :
"bon en fait voilà heu... elle fait ça mais après Raph il réagit.. nan, Don. Ouai Don fait ci... mais apprès il fait quoi Raph en ce moment ? Merde... non je dois changer, je dois mettre Raph à la place de Don, parce que des Saï contre une Hallebarde c'est assez hard. Bon, et si je... non plus. AIDEZ MOIIIII !"

Bref un vrai casse tête ces descriptions hein. Bon j'espère que les autres apprecieront XD.

hihi la question qui fait mal. Bon en fait voilà, au départ je voulais faire JUSTE centré sur le Da de 87. Maiiis voilà après avoir vu quelques épisodes (surtout ceux bien centré sur notre Ratounet favoris), hé bien je me suis dit "bon c'est un peu gamin, c'est vrai". Et en ce moment je suis dans la série de 2003 ou je trouve les personnages et les situations plus dynamiques. Alors je m'inspire aussi de ceci.
Mais ! J'adore la version ou Splinter est Hamato Yoshi lui même (et une partie de l'histoire se concentre sur ça quand même et bon je me vois mal changer ça au milieu héhé.
Du coup, ça fait une espèce de mélange. Parce que Raphael est impulsif, ok, mais aussi cynique que dans le DA de 87. J'ai lu à quelque part que c'était fait exprès aussi. Basiquement, Raph est violent et impulsif. Du coup je garde ça.
Du coup, voilà... comme tu dis c'est plutot... "personnel" !
Après je ne sais pas si c'est bien ou pas mais je me dis qu'il serait dommage de ne prendre qu'une base et rester bloqué là dessus. Qu'en pensez vous ?


Et voilà c'est le moment où je vais me cacher derrière un arbre pour éviter de me faire arracher la tête.
Pour les femmes, en effet, respect mais voilà... ils ont compris qu'elle avait un lien avec leur disparition n'est ce pas ? Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed


Enfin voilà pour les explications XD. J'ai conscience de quelques erreurs en fait. >< haaa j'aime pas ça. Dingue, tu as soulevé les problèmes qui me faisaient peur XD. Enfin là hésitez pas à faire de la critique ! Je suis ouverte !

En tout cas merci de ton commentaire, j'adore la qualité de vos critiques à tous ^^ au moins je sais où je vais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 19 Aoû 2011 - 22:32

bah je trouve que c'est le mieux de faire une oeuvre personnelle. Pendant l'été dernier, je tournais à fond au premier film. J'ai voulu faire uen sorte de BD à la con, mélangeant différents styles graphiques (mélange entre 1er film et comics) tout en restant sombre mais pas sanglants (1er film) et les persos secondaires avec un physique proche du DA de 87. une intrigue par conter plus poussée... je préfère les mélanges, ça nous laisse plus de liberté ^^

"Dingue, tu as soulevé les problèmes qui me faisaient peur XD." > on me surnomme pas le chieur pour rien lol!
J'attends néanmoins l'avis de Toma là dessus, car c'est quelque chose dont j'ai souvent entendu parlé, surtout dans les films, mais sans avoir de bases....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 19 Aoû 2011 - 22:45

*ho tu as mis un autre vava lol*

Oui c'est vrai que les mélanges, c'est plus personnel, on prend ce qu'on préfère. Parce que je préfère vraiment Splinter transformé en rat quoi. Mais j'aime bien le tempérament du Splinter de 2003. J'ai tendance à m'en inspirer. Ils se ressemblent sur plusieurs points.
Mais tu as posté ta BD à quelque part ?

Ha ha oui c'est vrai tu es chiant mais c'est comme les profs. Si tu signales pas le moindre problème, alors autant ne rien dire du tout, c'est dommage.
Enfin, j'attends aussi l'avis de Toma.
Tu vas pouvoir te déchainer Toma XD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 19 Aoû 2011 - 23:21

vas y Toma, venges moi, j'ai été trop doux lol!

J'aime bien le fait que Splinter ait été un humain avant, ça peut donner d'autres détails (comme tu le fais dans ta fic) que s'il n'était qu'un rat toute sa vie.

non je ne 'lai posté, car d'une part c'est très moche, j'avais perdu la main, et d'autre part je me suis lassé en revenant de vacances, car j'avais trop de trucs à faire pour le coup... dommage, j'ai essayé de m'y remettre la semaine dernière, mais je ne savais plus ou j'étais sensé aller dans l'intrigue

PS: ouai j'ai changé d'avatar^^ ça faisait longtemps que je voulais le faire, car comme par un beau hasard, Raph porte exactement le même maillot que mon équipe brésilienne. Autre hasard que j'adore, la figurine est sortie en 91, date de notre première victoire en championnat geek

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 23 Aoû 2011 - 2:11

Fin du chapitre 4. En espérant que la suite vous plaise !
Du coup, vendredi on commence le chapitre 5 *logique imparable*. Je n’aurais jamais pensé parvenir au quatrième chapitre en fait… o_o
Donc n’hésitez pas à vous lâcher, je suis tout à fait open, comme d’hab !


Malgré un enseignement ardu et quotidien du Ninjutsu, jamais Splinter ne leur a enseigné sa langue natale. L’anglais dominait le monde ou presque. Le rat préféra leur apprendre à se défendre. Le japonais ne servirait à rien si un jour une horde de scientifique s’infiltraient dans leurs égouts. Aussi, jamais Splinter ne leur imposa l’apprentissage de cette langue. Cependant, Léonardo, avide de connaissance, fit part à son maitre de son envie à connaitre la langue que son maitre à jadis parler avec aisance. Le vieux rat avait accepté, non sans dissimuler sa joie d’entretenir son japonais. Léonard ne le parlait pas avec une totale maitrise mais ne se débrouillait vraiment pas mal du tout.
Le leader comprenait les paroles de la jeune femme. Les autres tortues le regardaient alors, dans l’attente d’une interprétation de sa part. Il s’approcha d’un pas vers sa direction mais elle recula vers April. Cette dernière ne bougea pas, sans doute sous la contrainte de l’arme pointée vers elle. Cependant, sa caméra tournait toujours. Léonardo lui jeta un petit coup d’œil et s’adressa à la jeune fille en robe de chambre.
- Si on pose tous nos armes, est ce que tu baisseras la tienne ?
Elle semblait hésiter. Etrangement, la main qui tenait l’arme trembla. A première vue, elle ne semblait pas avoir l’habitude de porter un tel objet. La tortue s’avança davantage et répéta sa demande.
- Alors ?
Elle baissa les yeux. Son bras se laissa tomber, comme si soudainement, il avait pesé une tonne. Ses doigts, pourtant serrés sur la détente, se détendirent d’un coup. L’arme tomba sans bruit. Une certaine lassitude s’empara de son corps juste à cet instant. Ses jambes tremblèrent légèrement sous son poids. Il fallait dire qu’elle était dans un piteux état. Le sang n’avait pas cessé de couler depuis l’instant où la lame du katana de Leo l’avait fauché. Certes, elle s’essoufflait vite, mais hormis ce gémissement qu’elle avait poussé, aucun hurlement n’avait franchis ses lèvres. Pourtant, la plaie était profonde. D’ailleurs, April commençait à avoir des hauts le cœur. Il était vrai qu’elle supportait mal la vue du sang. Léonardo aurait voulu en faire davantage… il devinait en elle une des nombreuses causes de la disparition de leur maitre. Mais il savait qu’il devait se retenir. Il ne savait pas quels étaient leurs liens. Mais en général, le coupable revenait sur le lieu du crime. Et si elle possédait le kimono de Splinter… cela ne pouvait être que elle. Mais qu’elle était étrange cette fille tout de même. La douleur ne l’animait pas. Ou très peu. Elle se tenait droite, ne hurlait pas ce mal qui lui lacérait le dos. Et pourtant…
Léo entra dans le vif du sujet immédiatement. Et fit office d’interprête pour qu’aucun de ses frères ne perdent une miette de l’entrevue.
- Tu sais où est notre Maitre ? Tu sais de qui on veut parler, dit-il en japonais.
- … peut-être bien.
Elle avait dit ces mots d’une voix claire mais tremblotante. Elle serrait les dents. Leo les entendrait presque grincer.
- Et je… ne te dirais rien du tout. Je n’ai rien à gagner dans cette histoire.
- Tu as beaucoup à perdre, répondit le chef des tortues, nous ne te lâcherons pas tant que tu n’as rien dit.
Un rire nerveux s’échappa de ses lèvres pâles. Là encore, elle serrait les dents. On n’y percevait pas vraiment de la joie dans ce ricanement, mais plutôt une forme de peur. Léonardo pensa alors qu’elle était un simple sbire. C’était quelqu’un d’autre qui avait commandé l’enlèvement de leur maitre. Elle n’était qu’un pion. Sa bouche formait une espèce de rictus éphémère. L’instant d’après, elle s’efforça de garder son sérieux… mais elle recommença à glousser. Sa voix chevrotait de temps à autre. Elle se tortillait les poignets, ses doigts craquaient de temps à autres. Michelangelo frissonna. Ce bruit était vraiment désagréable. Nerveuse, elle piétinait la terre sous ses pieds nus. Quelques spasmes la parcoururent lorsqu’elle ouvrit enfin la bouche :
- Si tu veux le retrouver, alors cherche tout seul ! Ce n’est pas moi qui m’intéresse aux mutants ! Je m’en fiche de… de ça !
Le ton montait. La panique se perdait dans ses paroles. Serrant ses affaires contre elle, elle fit quelques pas de côtés et lâcha, presque à regret :
- Vous regardez la télé non ? Elle traine avec vous non ? Cracha t’elle en montrant April du doigt, demandez à la journaliste ! Elle sait tout elle ! Elle y était il y a deux jours non… ! Elle et sa bande de demeurés de Canal 6… !
Elle en venait même au mépris à présent. Ce ton si dur leur écorcha les oreilles. Ses ongles se plantèrent dans le cuir de son sac. Très vite, elle se baissa et récupéra le révolver et les autres items qu’elle fourra dans son sac. Mais Léo amorça un geste pour l’en empêcher. Cependant, elle siffla des mots incompréhensibles et fit un pas vers lui tellement brutal qu’il en recula. Raphael fit de même. La tension entre eux se fit plus forte encore. Mais Michelangelo rompit les hostilités :
- On laisse tomber, elle ne dira rien d’autres.
- Et pourquoi on laisserait tomber !

La jeune femme reprit sa Naginata et fit quelques pas en arrière vers la sortie du parc. Puis elle tourna les talons et s’enfuit parmi les arbres de Central Parc. Raph voulut la suivre mais Don le retint. Ils étaient en piteux états. Pas en danger de mort évidemment. Léonardo se tourna vers April :
- … ne me dis pas que tu as encore fouiller dans les affaires d’autrui.
- C’est plus fort que moi.
- Tu nous racontes ?
- Quand vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gubbo

avatar

Nombre de messages : 216
Age : 29
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 23 Aoû 2011 - 17:07

Bon bon j'ai du retard moi !!!

Alors déjà pour le précédent chapitre j'avoue que les combats ne m'ont pas choqué, j'ai trouvé l'ensemble bien décrit et sympa à lire, après je ne suis pas un expert en combat loin de là, mais j'ai bien réussi à me mettre en situation. Je trouve toujours aussi sympa ce côté moins "cartoonesque", les Tortues ne font pas "qu'assomer" leurs ennemis, là elles tranchent dans le vif (c'est le cas de le dire ... Hein Léo Laughing ).

Et c'est bien que tu fasses à ta sauce le caractère et l'historique des Tortues. Un mix des deux pas mauvais avec les personnalités bien affirmées du DA de 2003 !

Après pour le fait qu'ils s'attaquent à une femme ça ne m'a pas vraiment choqué (vous vouliez l'égalité non mais Hooo !! Laughing ), vu que je ne connais pas tous les rites et coutumes !

Donc ensuite toujours quelques fautes d'orthographe, et des petites tournures pas forcément tip top mais comme je l'ai dis il faudrait un jour faire une correction globale de tout ça Wink

Pour la dernière partie du chapitre 4, j'aime bien aussi, trop court à mon goût, on veut en savoir +, d'ailleurs la fin est vraiment très bonne, et donne vraiment cette impression d'un nouveau châpitre !

La description est précise, mais je trouve la "fuite" de la Madame un peu trop fastoche, Léo est capable de jouer dans la chaire et en ayant eu aucune réponse précise, ils la laissent s'enfuir un peu trop facilement, elle avait tout de même le vêtement de Splinter, ce n'est pas rien !!

J'ai été vachement surpris du mot "items" qui c'est glissé dans le texte O_o En français c'est un peu rare tout de même lol.

Après pour en revenir toujours au même principe de phrase bien écrites et "soutenues" et dans la foulé une phrase moins top : "Léonard ne le parlait pas avec une totale maitrise mais ne se débrouillait vraiment pas mal du tout", le coup du "vraiment pas mal du tout" ça fait un peu remarque dans un dialogue, pas dans une description ^_^

J'attends donc Vendredi maintenant pour voir comment tu vas débuter le chapitre 5 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 23 Aoû 2011 - 21:24

Haaaa ! Une séance de lapidation ? Tiens même pas ! Ouf (nan mais j'ai mis des heures à le faire ce combat XD).

Citation :
Après pour le fait qu'ils s'attaquent à une femme ça ne m'a pas vraiment choqué (vous vouliez l'égalité non mais Hooo !! Laughing )

Tu crois si je te dis que je m'y attendais ? XDDD ! Mais après c'est vrai que bon, quelle est la place des femmes dans le Ninjutsu, etc etc !
Bon et c'est vrai que la fuite est... facile. =_= j'avoue, là je ne savais pas quoi faire... moment total de flottement ! Enfin, comme tu dis, il faudrait absolument une correction approfondie ! Je le ferais je suppose pour ensuite publier la fic sur fanfiction.net. Comme ça, sa sera fait et je pourrais faire quelques petites modifications. Comme genre elle part mais une des tortues la poursuit. Ouai c'est ce que je ferais XD !

Le mot item : alors en fait, ça fait jeux video. Mais en fait j'ai aussi vu ce mot dans des textes et je me sus dit que je pourrais peut-être l'utiliser. Et du coup bon voilà je l'ai rajouté à mon vocabulaire. Alors je vois qu'en fait je me trompe sur l'emploi de ce mot. C'est vrai que parfois quand on lit des trucs, on les refait (c'est pour ça que pour bien écrire, faut toujours lire, je comprends pourquoi maintenant).

Ha haaa mais oui je fais quelques tournures pas top de temps en temps. Une correction totale s'impose \o/.

Booooon en tout cas merci pour cette critique ! Au moins je suis rassurée XD. Contente de te revoir en tout cas ! Tes critiques sont toujours la bienvenue \o/

Je ferais sans doute un plus gros extrait que celui là. Pour me rattraper de la semaine d'absence huhu.
Bon allez Vendredi nouvel extrait. Et prévisions de cette correction globale !

Merci encore ! Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 23 Aoû 2011 - 21:53

haaaa désolé du retard, j'avais la flemme de me taper un pavé!

alors que dire... bah c'était bien ^^
bon comme Gubbo, la fin, avec la fuite j'ai pas trouvé tip top, c'est dommage par ce que le reste était vachement bien travaillé. Ca fait un peu une coupure nette. D'autant qu'elle avait les affaires de Splinter... un gus retient mon père, a ses affaires, je le soupçonne, je ne cherche même pas à savoir s'il est dangereux, s'il me dira quelque chose ou pas, je le tiens, j'en viens s'il le faut à la torture, mais il s'enfuie pas comme ça.
Autre détail qui me chiffonne... April sait quelque chose, elle sait que le maître s'est fait enlever, mais ne dit rien jusque là? une raison spéciale où c'était pour qu'il y ait malgré tout ce passage entre celui où les tortues vont la voir et la suite à venir?

bon sinon à part ça c'était super, moins de fautes, quelques tournures maladroites mais trois fois rien Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mar 23 Aoû 2011 - 22:04

Yoyo : là je te donne raison XD... je crois que je me suis dit "merde c'est mardi et j'ai encore rien foutu !". Bon une modification s'impose.
Pour April... Ha ha ha ! Elle l'a dit qu'elle donnerait ses dossiers ^^ mais ce n'était pas très claire je crois. Et puis l'idée m'est venu comme ça, *claquement de doigt*. Et bon y'a eu Raphael qui a appeler, je crois qu'elle a oublier d'un coup.
Donc par la suite, je mettrais de l'explication, des informations et... je ferais une modif pour la fin. J'ai déjà ma petite idée là dessus.
J'ai toujours eu du mal avec les fins de chapitre. =_=
Et bon April la pauvre XD, les tortues débarquent "VIIIITE on a perdu le maitre splinter, aide nous, tralalalere !"


Enfin je prend ça en note ! Merci Yoyo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 26 Aoû 2011 - 14:51

Hello ! Alors Yoyo et Gubbo ont soulevé une question du dernier extrait et donc je me suis dit qu’il valait mieux faire une petite modification. C’est vrai que bon, la fuite de la Madame était bien trop… heu… Facile comme vous dites.



Elle amorça un geste mais Raph s’avança d’un pas, armé de ses Saï. Leonardo avait repris ses katana en mains tandis que Michelangelo s’approchait dangereusement, non sans effectuer quelques rotations de nunchakus autour de sa main. Armés jusqu’aux dents, chacun d’eux fixaient la jeune femme d’un seul et même regard ardent. April avait reprit sa caméra et la fixait sur leur ennemie. Cette dernière serrait étroitement le manche de sa Naginata dans ses mains avec tant de force que ses os craquaient. Elle parut figée sur place, les jambes tremblantes au possible. Ses doigts de pieds auraient pu très bien être enracinés. Encore un peu et Léonardo l’entendrait claquer des dents.
« Ma parole… elle a peur ? Et c’est elle qui aurait capturé Splinter ? Se dit-il, ce n’est pas possible ! »
Derrière cette chevelure, Leonardo devinait sans peine son regard attentif. Peureuse certes. Mais pas imprudente. Elle fera tout pour rentrer chez elle saine et sauve, les semant l’un après l’autre à travers les rues. Ce n’était pas impossible. Mais de leur côté, les tortues feront tout leur possible pour connaitre son identité. Ainsi que l’endroit où se cache leur maitre. Elle les regardait tour à tour. Chacun d’eux transpirait une rage contenue. Celle de ne pas avoir vu leur père depuis au moins 24 heures. Et d’être sur qu’il lui arriverait quelque chose de vraiment grave s’ils ne le retrouvaient pas assez vite. Raphael fut le plus impatient. Grondant comme jamais, il fondit sur elle comme un faucon sur sa proie mais elle fut beaucoup plus rapide. La naginata croisa les deux saïs dans un choc sourd. Elle lâcha un gémissement de douleur mais tint bon. Donatello profita de cette confrontation. Le numéro 237 ne vit pas le bô frôler l’herbe à toute vitesse. Elle se retrouva à terre, sur le dos… une partie de ses cheveux se dégagèrent. Mais elle baissa bien vite le visage et se retint de gémir à nouveau. Léonardo vit l’herbe s’empourprer légèrement. Son dos devait être en piteux état. Elle se redressa du mieux qu’elle put et chercha à tâton, son arme qu’elle avait lâchée dans sa chute. Mais déjà une lame se ficha dans la terre, pile poil entre deux de ses doigts. Une autre apparut sous sa gorge.
- On ne bouge plus maintenant ! S’écria Léonardo en la fixant de son regard le plus menaçant, où as-tu emmené Splinter ! Comment as-tu eu ce vêtement ?
Sa voix trahissait sa profonde crainte quant à l’état de son maitre. Il ne pouvait plus se tenir. Si cela ne tenait qu’à lui, il aurait déjà enfoncé son sabre dans sa gorge. Mais il espérait au fond de lui que cette menace qui pesait sur elle aurait raison de sa peur. Et en effet, elle tremblait. Elle ne pouvait plus bouger. Sa main n’était qu’à quelques centimètres de son arme mais elle ne faisait rien. Le chef fit signe à Donatello de prendre le sac, avec douceur si possible. Pour éviter qu’elle ne fasse un geste désespéré. Don avait tendu la main vers la lanière de l’objet et la fit glisser le long de l’épaule de la jeune 237.
- Quel est ton nom ? Demanda Raph.
Elle ne répondit pas. Mais Léo s’enquit de lui poser la question en japonais. Il ressentit un vif soulagement en constatant qu’elle commençait à coopérer.
- Je… suis le numéro 237, murmura t-elle si bas qu’il leur fallut tendre l’oreille.
- 237 ? Et ton vrai nom ?
- Je… c’est mon nom.

- Bon laisse tomber. Et maintenant, peux tu nous dire comment tu as eu ce kimono. Comment ?
Elle parut réfléchir. Mais ne décrocha pas un mot. Léo toucha légèrement la peau blanche de son cou de son katana. Elle sursauta et ouvrit doucement la bouche pour répondre.
-… pour… pour… parce que…
La peur secouaient tellement ses mots qu’il était presque impossible de comprendre ce qu’elle disait. Leonardo la fixa sans douceur mais fit signe à Don de l’aider à se relever plutôt. Elle rendra ces affaires plus tard. La tortue ôta doucement son sabre de son cou et lui fit signe de se lever. Mais elle ne bougea pas et se contenta de le regarder. Leo lui rendit son regard. Il devinait sans peine que bien que la peur la dominait, elle n’était pas prête à obéir. Muette comme une tombe. Et encore, même une pierre tombale est plus prolixe. Elle ne dit mot, se contentant de rester silencieuse. Pas un son ne franchit ses lèvres. Leur échange visuel dura une bonne minute. Tous deux restèrent immobile, jaugeant l’autre, attendant sans doute un geste de sa part. Leo serrait de plus en plus le manche du katana dans chacun de ses poings. Mais son visage semblait impassible. Les trois autres tortues les regardaient tour à tour. Donatello entendit un froissement d’herbe. Les doigts de la jeune fille s’était refermé sur la terre et en serrait une motte comme si elle désirait ardemment la faire disparaitre par la seule force de sa poigne. Ses yeux gris semblaient briller derrière ses cheveux. L’éclat de ce regard trahit ses attentions. Avant même qu’elle ne lève son bras, Raphael avait arraché le bô des mains de son frère et lui écrasait la gorge avec, en l’insultant comme jamais. Certains mots choquèrent ses frères qui ne pensaient pas qu’il ait un vocabulaire aussi enrichi. S’il avait été présent, le poil de Maitre Splinter aurait blanchi à vue d’œil. Don et Leo tentèrent tant bien que mal de le calmer, mais Raphael fut dans une telle rage qu’il fut sur le point de l’étouffer. Assis à califourchon sur elle, il lui hurlait d’avouer l’endroit où se cachait Splinter. Il relâcha légèrement son étreinte pour lui laisser le temps de reprendre une faible respiration. Son corps était parcouru de spasmes de douleur. Son souffle s’éternisait de plus en plus dans sa gorge sans espoir de franchir les voir respiratoires.
- PARLE MAINTENANT ! Ou je te jure que je t’écraserais la gorge ! Eclata Raph, excédé par l’attente.
Mais un grondement sourd anormal sortit de sa gorge. Serrant les dents, elle releva les yeux vers son agresseur et lui adressa un horrible sifflement hargneux et félin qui franchit ses lèvres. Dans la lutte, son visage s’était dégagé. Et au moment où Raphael allait lui assener un de ses fameux coups de poings dont il avait le secret, il loupa un battement de cœur. Ses yeux grands ouverts n’étaient absolument pas humains. La pupille était dangereusement verticale comme ceux d’un chat en pleine chasse. De fins crocs avaient remplacé les minuscules canines humaines au profit de deux belles lames aussi déchirantes que ceux d’un fauve. Mais il n’eut pas vraiment le temps d’appréhender la situation qu’une main se referma sur le visage du teigneux du groupe.
Elle hurla une phrase que seul Leo comprit. Ce dernier prit aussitôt la parole :
- Ne bougez plus ! Raphael… recule !
- Je… !
- Ne… bouge surtout pas,
dit Leo d’une voix blanche.
Il n’aurait jamais su quelle sombre aptitude elle cachait. Mais c’était le cas. Il n’y avait plus d’ongles au bout de ses longs doigts tremblants. Mais de belles griffes pointues, qui lacéreraient le visage de son frère avec un plaisir pervers. D’ailleurs, la jeune fille arborait un sourire malfaisant. Son visage n’était pas complètement transformé… mais il dégageait quelque chose d’étrangement malsain. Ses doigts semblaient se refermer sur la figure de Raphael comme un piège douloureux. Elle prononça des mots dans un ronronnement singulier. Sur ordre de Leo, Raph relâcha doucement le bô. Mais les griffes de ce monstre ne lâchèrent pas la tortue. Les trois autres préparèrent leurs armes mais trop tard. Elle l’avait lâché… et lui avait infliger un coup au visage d’une telle force qu’il en fut sonné pour un petit instant. L’instant d’après, elle était déjà debout. Michelangelo ne vit pas les choses sous cet angle et se précipita sur elle, nunchakus en mains. Elle planta ses yeux dans ceux de Mich et l’attaqua à son tour, non sans repousser violemment Donatello qui tenta de lui faire perdre une seconde fois l’équilibre. Elle sauta juste à temps et écrasa son pied en pleine carapace.
Elle finit par faire face à Léonardo, toute seule. Ce dernier serrait bien ses deux katanas en main… mais comment… on aurait du qu’une force lui avait été insufflé d’un coup. Un seul. Et rapidement. Comment une trouillarde pouvait t-elle trouver un tel courage en si peu de temps ?
Mais quelle que soit cette volonté, elle n’avait rien de naturel. Elle recula, les yeux gris planté dans ceux de Leo. Elle recula jusqu’à se placer sous une longue branche d’un arbre.
- C’est ça que tu veux ? Dit-elle en tendant le sac.
Elle sourit doucement à Léo… et lança son sac en l’air vers le feuillage. Leo enragea de suite et voulu le rattraper mais un bras avait son apparition hors des branchages et l’avait rattrapé avant de disparaitre parmi les feuilles. Quant à elle, elle ne bougea pas. Pas immédiatement.
- Tu veux savoir où est ton rat de compagnie ? Alors demande à ton abrutie de journaliste là bas ! Elle sait beaucoup plus de choses que moi, vu le tas de fouine qui bossent à Canal 6.
- Tu finiras bien par parler,
répondit Léo, Nous ne te lâcherons pas…
- Alors parle tout de suite, menaça Raphael qui s’était avancé.
Elle recula. Les tortues qu’elle avait mis à terre les avaient rejoint. Il ne manquait que Donatello qui avait pris l’initiative de récupérer les affaires disparues.
Le numéro 237 fit un pas en arrière, puis un second… et prit le risque de s’enfuir. Ses jambes furent prises dans une course folle. Leo vit là sa dernière chance de retrouver Splinter s’envoler pour ce soir. Mais aucune des tortues ne se résolurent à abandonner maintenant. La course fut effrenée. Mais elle gagnait du terrain, plus qu’eux tous. Elle courait vers le portail ouvert de Central Parc. Malheureusement pour eux, ils ne purent aller plus loin car elle traversa la grande route et disparut dans les rues sombres de Manhattan. Les rues étaient encore fréquentées et mieux valait rester hors de vue des humains.
- Je veux le même coach sportif qu’elle… ! Geigna Mich, non mais, vous avez vu ça ? Aucune limite ! Elle t’a dit quoi Leo ?
Ce dernier ne répondit pas tout de suite. Don revint les mains vides, d'un air dépité. Le chef se tourna vers April. Cette dernière semblait savoir quelque chose. La nuit n’était pas fini… il lança d’un ton sceptique :
- … ne me dis pas que tu as encore fouillé dans les affaires des autres
- C’est plus fort que moi.
- Tu nous racontes ?
- Quand vous voulez.




Bon voilà du coup c'est plus long, plus tonique et plus logique.
... le début du chapitre 5 viendra ce soir ou ce week end.
J'ai eu cette idée trop tard =_=. Pourquoi ça vient toujours en retard roo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Sam 27 Aoû 2011 - 22:14

ahh c'est beaucoup mieux Smile
franchement là j'ai adoré, bien que la fois précédente c'était déjà pas mal. Mais là avec cette partie plus vive et violente, qui explique mieux certaines chose (du moins plus logique) c'est bien mieux Smile

par contre il y a quelques fautes d'accords ou oublis:

- "Son corps était parcouru de spasmes de douleur. Son souffle s’éternisait de plus en plus dans sa gorge sans espoir de franchir les voir respiratoires. "

- "deux belles lames aussi déchirantes que ceux d’un fauve"

- "mais un bras avait son apparition hors des branchages et l’avait rattrapé avant de disparaitre parmi les feuilles"

sinon génial Smile hâte de voir la suite Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Sam 27 Aoû 2011 - 22:31

\o/ Alors on garde cette version là ! Huhu thanks you very much.
Bon cette fois là je ne me suis pas vraiment relu (j'ose jamais me relire ><). Comme d'hab, du coup les fautes d'accords me font rougir à mort (va falloir que je fasse gaffe maintenant en licence de lettres).
Bon au moins je serais épargnée par Gubbo mouhaaaa. Tu me couvres, c'est gentil Like a Star @ heaven

Contente que ça t'ai plu ! Bon la suite arrivera demain finalement parce que aujourd'hui, quand je suis revenue du boulot, je me suis écroulée sur mon lit PAF. Mieux, j'ai dormi au travail (merci au soleil qui n'était pas au rendez vous, j'ai dormi une bonne heure au travail XD).

Du coup, baaaah demain. Mouhahaha.

Et encore merci de ta Fidelité <3 sa me fait plaisir Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gubbo

avatar

Nombre de messages : 216
Age : 29
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 28 Aoû 2011 - 11:23

Oh bah dis donc !!! Excellent ce passage !! Sans comparaison avec la fin du précédent, j'ai vraiment adoré la tension, le rapidité dans ce qu'il se passe, bref énergie qui s'en dégageait !

La transformation de 237 me fait penser à April qui dans la série de 87 c'était transformer en chat geant (d'ailleurs une figurine permettait de faire cette mutation, soit la journaliste, soit le chat).

Non là vraiment bravo, j'avoue avoir été tellement pris dans l'histoire que je je n'ai même pas remarqué certaines fautes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 28 Aoû 2011 - 12:14

traduction de Gubbo: yoyo s'est tellement fait chier qu'il s'est mis à relever les fautes lol!
non je déconne ^^

pour la figurine, je sais que tu l'as, mais pour moi elle est dans la liste des raretés absolue ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 28 Aoû 2011 - 12:50

(Yoyo tu es tellement doué tu sais Razz)

Thanks you Gubbo !!!! (vous avez eu raison de dire que c'était trop facile finalement ! )

Haaa oui justement j'ai tellementé adoré cet épisode que voilà, je m'en suis servi, c'est l'un des meilleurs (mais j'ai eu un peu de mal à le trouver. Je la trouve plus classe April en chat. Vive les chats`\o/. Et c'est tellement marrant de voir Splinter mort de trouille !)

La figurine n'est plus trouvable ? Jespère que tu mettras le grappin dessus. Peut-être que Chienmalade l'a dans ses objets à vendre, hésite pas à lui demander !

merci beaucoup pour vos commentaires, la suite arrivera très vite, ce soir sans doute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 28 Aoû 2011 - 13:49

pourquoi que je suis doué? c'est quoi l'arnaque?? lol!

j'attend qu'il poste ses annonce on verra bien Wink

allez la suite, on a hâte Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Toma
Admin
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 28 Aoû 2011 - 14:13

Houla, changement de direction avec la transformation (ou début de transformation) de 237.
Mais il faudra tot ou tard donner des explications par rapport au casque qu'elle portait précédemment.
Je trouve que ça colle très bien que Leo parle un peu japonais. Cela va très bien avec sa personnalité d'élève assidu.

Rien de plus à dire par rapport au reste, sinon que je ne manquerais pas les prochains chapitres cette fois-ci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kotouma.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfiction.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfiction.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» La 1re fanfiction: Gravitation : le numéro d'hypnose
» Les fanfiction.
» A lire avant de poster toute fanfiction !!!
» [ Fanfiction à "chapitres" ] Kuroshitsuji
» [ Fanfiction HP 3/3 ] Sleeping with Ghost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TORTUEMAN :: Zone membres :: Les créations des membres-
Sauter vers: