AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fanfiction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
jb75

avatar

Nombre de messages : 314
Age : 34
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Sam 24 Sep 2011 - 12:17

C'est la grève des scénaristes Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Sam 24 Sep 2011 - 13:42

oh non pas encore! Laughing déjà il y a 2 ans, ça a supprimé ou retardé pas mal de bons films! déjà ceux qui sont sortis n'étaient pas aussi bon que l'annoncé, faute de moyens.... nous fait pas ça huitre!! Crying or Very sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 3:09

Sa y’est, une émeute XD. On se calme, pas de grève, pas de danger, je met la suite ! Et j’espère qu’elle sera à la hauteur tout de même !


Un bol était posé sur une table à côté du lit. L’odeur qui en dégageait excita grandement l’odorat de Splinter qui ne se fit pas prier. Plusieurs morceaux de viande recouvraient la généreuse couche de riz sans oublier la sauce aigre-douce. Ses yeux, fixant le plat fraichement préparé pour lui, brulaient d’un plaisir presque bestial. Son échine se hérissait à mesure qu’il reniflait cette odeur de viande. Sa queue était agitée de convulsions nerveuses. Il sortit ses griffes et, affamé, il oublia toute retenue et tendit sa patte vers le bol, dans un grognement de plaisir. Mais une main se referma sur son poignet et l’arrêta juste à temps. Il se tourna vers elle et croisa ses yeux gris. Elle lui souriait doucement mais ne le lâcha pas pour autant. Son emprise se fit plus ferme :
- Vous aimez le Donburri ? Répéta t-elle.
Il l’a regarda un moment, toujours aussi nerveux. Tout était confus dans sa tête. Il réalisa qu’il n’avait plus prononcé un mot depuis un certain nombre de jour, mise à part des grognements et des soupirs dans son sommeil. Son traitement inhumain avait réussis à le mener dans une totale confusion. Mais maintenant que la jeune fille s’adressait à lui avec respect, il réussit à remettre de l’ordre dans sa tête. Il acquiesça doucement. Son sourire se fit plus franc. Sa main le lâcha doucement. Elle se leva et sortit un moment de la pièce. Splinter entendit le bruit d’une porte métallique s’ouvrir et se refermer. Elle revint… et ce qu’elle portait dans les mains attira son attention. Le rat oublia sa faim un moment et se leva à son tour.
- Il avait plusieurs accros, je les ais arrangé un peu. Et il était un peu sale alors… voilà, murmura t-elle en lui donnant son kimono.
Splinter ne sut pas quoi dire. Mais une pluie de mot tombait dans son esprit. Il s’approcha doucement d’elle. La jeune fille déplia le vêtement et le tint par les épaules. Etonnant qu’un vieux kimono puisse retrouver une seconde jeunesse. A cette vue, Splinter retrouva son calme habituel et le prit doucement pour l’enfiler. Le simple fait de porter des vêtements lui donnait l’impression d’être humain. Il releva la tête vers elle et s’inclina respectueusement en prononçant un « merci ». Elle sourit doucement et voulut l’imiter. Mais elle fut parcourue d’un frisson de douleur. Elle se redressa. Ses traits parurent légèrement tendus. Sans doute un effet de sa blessure. Mais elle n’en fit pas grand cas et lui tendit vivement une paire de baguette ainsi que le bol de Donburi ?
- C’est gentil de ta part… jeune fille, dit-il gentiment.
Sa présence lui était bénéfique sans qu’il ne sache vraiment pourquoi. Il fallait dire qu’elle était bien l’une des seules humaines à qui il s’adressait et cela le perturbait à chaque fois. Révéler son existence à ses anciens semblables équivalait à des hurlements de terreur, des grimaces de dégout et bien du mépris. Mais aucun de ces sentiments ne tordaient son visage. Il scrutait le visage de l’inconnue, cherchant un indice sur une quelconque ruse. Après tout, c’était la première fois qu’il voyait son visage… bien qu’elle ait une curieuse manie de le cacher derrière ce fichu rideau de cheveux bruns. Mais il constata à ses yeux bridés qu’elle était asiatique. Mieux : elle s’adressait à lui en japonais. Mais cette fois-ci, elle ne portait pas cette éternelle robe de chambre. Sa tenue se composait d’un tee shirt mauve et d’une robe noire qu’elle portait par-dessus. Mais le plus frappant fut surement la couleur de ses yeux. Splinter était certain d’une chose : Elle l’avait déjà vu. Petite, certes… mais il l’a reconnu.
- Quel est ton nom ? Demanda t-il.
- Vous le connaissez déjà, murmura t-elle, un peu honteuse, sachant très bien que ce n’était pas une réponse satisfaisante.
Splinter lui répondit par un signe de tête négatif. Elle parut embarrassée. Mais acquiesça en s’installant. D’un geste, elle lui fit signe de s’assoir à ses côtés.
- Sayuri…, finit-elle par dire.
Splinter sourit intérieurement. Qui l’eut crut ? Quel était donc ce hasard qui l’avait remit en travers de la route de Sayuri ? Il n’en savait rien. Il faisait bien les choses ce hasard. Par un savant mélange de cause et d’effet, le hasard lui avait rappelé combien Sakae l’avait aidé lorsqu’il était dans le besoin. Durant quelques mois, chaque jour ou presque, Hamato Yoshi s’était rendu à son restaurant et avait commandé un repas gratuit. Sakae était un homme bon et généreux. Mais il avait été incapable de le lui rendre. Quelques jours après la venue de l’automne, Hamato Yoshi avait disparut de la surface de la terre pour s’installer dans les sous-sols. Les habitués du restaurant ayant connu l’ancien maitre avait noté sa disparition. Sakae fut le premier à s’inquiéter. Sans doute. Un jour passait. Puis deux. Puis trois. Et une semaine. Et le froid s’installait dans New-York. La chaleur diminuait pour laisser place à un vent frais. Les gens sortaient en pull, puis les manteaux. Le vent faisait trembler les arbres, puis les habitants. Les feuilles tombaient, dénudant cruellement les arbres. Et la neige était venue. Hamato Yoshi était devenu Maitre Splinter et n’avait plus que les égouts comme domicile. Cette réalité lui était insupportable. Il avait bien essayé de lui faire parvenir un message mais ses quatre jeunes tortues lui prenaient tout son temps. Se retrouver avec quatre enfants indisciplinés du jour au lendemain étaient bien éreintant. Et puis de toute manière, il ne savait pas comment le dire… Sakae ne comprendrait pas. Le pire fut sans doute ce jour funeste où il apprit que le restaurant n’était plus qu’un tas de cendres. Du moins, une bonne partie. C’était dans la presse. Le chef du restaurant était mort, laissant derrière lui sa fille qui, elle-même, s’était volatilisée dans la nature. Si au moins, il avait pu l’aider elle. Il avait beau dire que ce n’était pas de sa faute, Splinter s’en voulut tout de même. Heureusement que ses quatre fils étaient là pour lui changer les idées.

Sayuri était là, devant lui. Qu’avait-elle fait durant toutes ces années ? Il n’en savait rien. Mais il était sur d’une chose : Sakae aurait voulu le meilleur pour elle, pour sa fille. C’était le moment de rendre la pareille à feu Sakae.
- C’est mieux qu’un numéro, dit-il gentiment.
Le rat avait commencé à manger. Le gout, tout comme l’odeur, était délicieux. Il reconnut bien là l’empreinte de la famille Seiran. Il ne dit rien durant un moment, savourant ce repas mais ne manqua pas de la regarder de temps en temps.
- C’est vraiment très bon. C’est toi qui…
- Oui, répondit-elle, j’aime beaucoup cuisiner. Je savais qu’Etsu ne vous ferait pas la cuisine.
- Je n’y aurais pas touché de toute façon.
- Je vois ça,
murmura t-elle en regardant le morceau de pain dans la gamelle, vous avez tenu quatre jours sans manger… !
Elle avait dit cela d’un ton admiratif. Il ne dit rien mais émit un petit rire. La patience était bien une de ses plus grandes qualités.
- Vous avez fini ?
- Oui. Je te remercie beaucoup.
- C’est la moindre des choses. Je vous ai quand même… fait mal. Ici.

Splinter sursauta légèrement lorsqu’il sentit la main de Sayuri se poser à l’endroit où le sang avait coulé. Il se rendit compte qu’il n’y avait plus trace d’aucune blessure. Comment était-ce possible ? Au bout de quatre jours, une telle plaie pouvait encore être fraiche. Ses doigts s’attardèrent encore sur son pelage poussiéreux. Il en fut étonné… et se tourna vers elle et s’apprêta à lui poser une myriade de questions. Mais elle le prit de cours.
- Il y a… une salle de bain dans la pièce là bas. Je vais laver ça pendant ce temps, souffla t-elle en lui prenant le bol. Et ne vous en faites pas pour Etsu. Elle est suffisamment occupée à l’étage. Pour les portes ouvertes.
Les… portes ouvertes ? Splinter s’était dirigé vers la petite salle de bain mais s’était retourné.
- Nous sommes... à Soléa ? Demanda t-il, Nous sommes dans les sous-sols du centre de… ?
Mais le claquement de la porte lui indiqua qu’elle était déjà partit. Il courut jusqu’à la porte et regarda à l’extérieur. Personne. Comment… le mutant recula et referma la porte. Machinalement, ses pas le menèrent jusqu’à la salle d’eau. Peut-être qu’il y verrait un peu plus clair par après ?
Splinter ôta son kimono… mais un bruit métallique attira son attention. Un objet était tombé d’une de ses poches et atterrit sur le carrelage. Il écarquilla les yeux de surprise lorsqu’il vit que c’était une clé.


Et voilà l’extrait hebdomadaire. Un léger retard, comme la SNCF !
Encore désolée pour le retard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma
Admin
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 14:27

L'histoire avance !
J'ai l'impression que ça va s'accélérer même.

Je trouve ça sympa que Sayuri lui serve un donburi (riz avec différente garnitures). La plupart des gens lui aurait fait servir des sushi ou des nouilles. Un donburi, je trouve cela simple, subtile et chaleureux. Bref, parfait pour cette scène.
Ce "nouveau" lien entre Splinter et Sayuri (la fille de l'ancien ami décédé) apporte beaucoup à l'histoire.
Je trouve cela aussi marrant ce passage où tu parles de l'arrivée du froid dans le passé de Splinter. C'est logique qu'il aille se terrer dans les égouts à ce moment, vu que les changements de températures se font nettement moins sentir sous terre.

Cela va te paraître dingue mais je ne trouve rien à chipoter sur ce passage affraid
Mais ne te méprends pas, ce n'est pas un signe de désintérêt. que du contraire.
Je t'attends au tournant Twisted Evil
Ne stresse pas je rigole ; )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kotouma.deviantart.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 15:28

Merci beaucoup ! Smile


J'ai pris un Donburi à Paris, j'ai craqué. C'est trop bon ><. A l'origine, je voulais mettre du sushi mais... je n'aime pas les stéréotypes. On voit toujours Splinter avec ses sushi, son thé ou d'autres trucs. C'est dommage ^^

Pas de chipotage ? Woow ! Aurais tu de la fièvre ? Mouhahaha !
Ca me fait plaisir en tout cas ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 18:08

ah bah enfin!
moi j'en ai moi j'en ai!!! (des chipotages^^)

bon on va commencer par le positif: tout comme Toma, sur tous les points. J'ai beaucoup aimé l'histoire du froid, les raisons pour lesquelles il se terre dans les égouts, alors qu'on penserait à l'origine qu'il y était dès son arrivée à NY! très bon

bon the chipotage now!

"Mais elle n’en fit pas grand cas et lui tendit vivement une paire de baguette ainsi que le bol de Donburi ? " pourquoi un "?" t'as tapé trop vite? ^^

"Splinter était certain d’une chose : Elle l’avait déjà vu. Petite, certes… mais il l’a reconnu. " au départ j'étais parti sur un faute, entre le Elle et il qui serait plus correct. Puis quand on y pense, ça passe. Mais la dernière partie de la phrase "mais il l’a reconnu." rend confusion. Je ne sais pas trop comment tu voyais la tournure, mais un petit détail à revoir ^^

Nan plus sérieusement, c'est très bon j'ai beaucoup aimé Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 18:15

(Je note que Toma a été le premier !)

Alors voyons ce chipotage... ! Bon ouai j'ai tapé trop vite *adore taper* *sors*
Et il était surtout 3h00 du matin. Je crois qu'à cette heure ci, les fautes sont vraiment nunuches XD.
Ho et bien sur c'est "IL" l'avait déjà vu =_=. Il. C'est Splinter voyons... >_<. On s'emmêle les pédales facilement en fait XD
Passage à revoir lors de la grannnnde réécriture.

En tout cas, contente que tu ais aimé ^^
La fin du chapitre 5 : la semaine prochaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jb75

avatar

Nombre de messages : 314
Age : 34
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 18:21

Moi aussi j aime toujours autant l'histoire et la finesse des descriptions. On chipote de moins en moins d'ailleurs Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 18:36

Merci beaucoup Jb75 ^^ Ca m'encourage pour la suite. Je crois que c'est ma deuxième fic que j'ai envie de continuer (et de finir en beauté. Mais la fin, ce n'est pas pour demain !)
Merci beaucoup pour vos commentaires, c'est très gentil à vous (je sais je me répète mais j'ai l'impression de ne pas le dire assez en fait >< Embarassed)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyoalchemist
Admin
avatar

Nombre de messages : 4299
Age : 25
Localisation : Parfois à la pizzeria, parfois dans les égouts
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 19:03

bah si tu l'avais pondue un jour plus tôt, t'aurais pas eu besoins de l'envoyer à 3h Twisted Evil je rigooole ^^
allez à quand la suite? Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tortueman.wordpress.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 25 Sep 2011 - 22:40

XD raa lalalala.
Alors la suite je dirais... dans trois mois ? Je plaisante ^^
On va dire plutot, soit jeudi soir, soit vendredi, soit samedi. Je donne une palette plus large ^^ Mais j'essayerais de le faire pour vendredi.

Voilà ! A vendredi, et merci pour votre lecture ! Bonne semaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totof



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mer 5 Oct 2011 - 21:30

trop bien, bonne imagination, cool de voir splinter actif ! Hâte de lire la suite

J'ai une question splinter c'est lui le plus fort par rapport aux tortues ou pas ? pour moi oui vu que c'est le maître mais jvoulais savoir si c'est bien ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Mer 5 Oct 2011 - 22:35

Hello !
Merci beaucoup de ta lecture ! Sa me fait super plaisir ^^ (tu as lu les 14 pages quand même dis donc, motivé !)

J'adore Splinter mais parce que je trouve qu'on le range trop dans le genre de perso "sage, il dit la vérité, il est là pour ça point" Alors je suis bien décidé à lui donner un peu d'activité !

Et ma phrase est bizarre.

Alors pour ta question, bah je trouve que Splinter n'est pas forcément le plus fort, il leur a enseigner le Ninjutsu et je pense que un bon élève saura surpasser le maitre, du coup bon. Après y'a pas de "plus fort" ou pas ^^.
Enfin j'espère avoir répondu. J'avoue que le mercredi soir je suis "out" !
(la suite jeudi soir, c'est pas une suite fictive promis !)


Et un petit fanart de Splinter pour la route (je l'ai trouvé sur Deviantart, je connais pas le créateur)

http://browse.deviantart.com/?q=splinter%20-cell&order=9&offset=72#/d45r2vp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphi

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 31
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Jeu 6 Oct 2011 - 8:22

Pour essayer de répondre à ta question Totof, Splinter met encore la branl** aux Tortues car celles-ci, il ne faut pas l'oublier, sont encore des ados. Et qui dit adolescence dit insouciance. Pour ma part, les Tortues, bien qu'elles soient très fortes, quand elles combattent, elles ne réfléchissent pas vraiment à une stratégie, elles foncent dans le tas et prennent généralement une raclée...ensuite elles se posent et réfléchissent à une tactique. A la différence de Splinter qui combat avec sa tête et pas qu'avec ses muscles!!
Enfin, Splinter connaît ses "enfants" par coeur, il sait comment elles combattent, et elles restent encore trop prévisibles donc pour moi,

The BEST is SPLINTER.

Cependant viendra un temps où Splinter sera dépassé, c'est la logique des choses...Mais pour voir cela, il faudrait que les auteurs des TMNT fassent grandir nos chers guerriers et rendre la série plus adulte!!

_________________
"Si je vous dis que je suis le meilleur vous direz que je me vante. Mais si je dis que je ne suis pas bon, vous sauriez que je mens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma
Admin
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Jeu 6 Oct 2011 - 19:39

C'est étrange que tu ne dise pas que Splinter soit le plus fort, Petitsaumon Shocked

Moi je suis convaincu que Splinter est bien meilleur que ses quatre élèves et qu'il serait peut-être même capable de les battre tous en même temps.
Les tortues ont beau être très douées, elles n'ont pas encore l'expérience et la technique de leur maitre, affinées au fil des années.
Sans oublier que Splinter est même capable de se projeter et combattre sur le plan astral.
Ou alors, il faudrait qu'elles l'aient vraiment en traître... .

Je pense que les élèves de Splinter finiront par le dépasser (surtout Leo), mais il sera déjà mort depuis un moment.
Mais il y a des élèves qui n'atteignent cependant jamais le niveau de leur professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kotouma.deviantart.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Jeu 6 Oct 2011 - 21:14

Je n'ai pas réagit très vite sur ce coup là. J'approuve Toma XD.
Je dirais qu'il sera le plus fort contre Shredder, etc etc. Je ne trouve pas qu'il soit "le plus fort" avec ses fils parce que c'est leur père, il les elever, il leur a enseigner le Ninjutsu, du coup, ça serait assez bizarre qu'il perde un combat contre eux puis que c'est lui qui leur a tout apprit en fait. C'est comme si je me mettais à dire des trucs à mes profs qu'ils savent déjà.

Après, si Shredder, le roi des rats, et autres commencent à le chercher, alors lààààà oui Splinter est le maitre, le chef, le professeuuur (*générique deuxième strophe*). Mais par rapport à ses enfants, je ne sais pas vraiment. Peut-être Léo (d'après ce que j'ai lu), parce que franchement, à mon avis, si les tortues réussissent à le battre, alors il saura que son enseignement a pris fin, et qu'il pourra mourir en paix, sachant que les tortues sauront se défendre. Il mourra "heureux" ^^
Enfin heureux n'est pas le mot là. Je dirais plutot... rassuré !

Après c'est vrai ce que tu dis Toma. C'est quand même Splinter dont on parle heyy ! Mais j'aime bien croire que Léo pourra le battre un jour. Peut-être !
En attendant, c'est le personnage le plus charismatique, le plus classe, bref le meilleur dans tout le dessin animé tralalla !
... d'ailleurs j'adore le Splinter 2003. Du coup je fais un mélange des deux dans la fic là... même si j'imagine de plus en plus celui de 2003 =_=.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totof



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Ven 7 Oct 2011 - 2:11

Merci à tous d'avoir répondu pour moi splinter doit pas être sous estimé je le surrestime surement mais voilà j'ai l'impression que le côté vieux est souvent mis en avant du moins dans les films !

En tout cas je l'aime bien^^

oui 15 pages mais j'ai lu que l'histoire; le reste ne me concernait pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Sam 8 Oct 2011 - 14:21

« Chambre 4 » disait l’étiquette.
Bien sur, à quoi s’était-il attendu au juste ? A une clé maitresse capable d’ouvrir toutes les portes du bâtiment ? Splinter se contenta de mettre l’objet dans la poche de son kimono qu’il laissa tomber hâtivement sur une chaise avant de s’engouffrer dans la cabine de douche. Bien vite, une eau délicieusement chaude coula sur une fourrure terne et sans autre éclat que celle de la crasse. Son corps se détendit bien vite. C’était la première fois depuis une bonne dizaine d’année qu’il voyait une salle de bain. Bien sur, ils avaient accès à l’eau courante dans leur repaire mais ce n’était pas pareil. Il ne saurait expliquer pourquoi mais le simple fait de voir ses mains manipuler un robinet le comblait. C’était idiot mais… il se sentait davantage humain. Sayuri n’avait pas perdu ses bonnes manières.
Ni ses yeux…

Lorsque Splinter sortit de la cabine de douche, il ne sut si c’était l’effet du repas ou de la propreté mais jamais il ne s’est sentit aussi ragaillardi. Il avait oublié dans quelle situation son imprudence l’avait plongé. Des filets d’eau ruisselaient encore sur le sol, l’inondant de la saleté et de la douleur des derniers jours. Son pelage se sécha bien vite à l’aide d’une serviette généreusement offerte par Sayuri. Lorsqu’il fut certain qu’il fut sec, Splinter sortit de la salle de bain. La jeune fille n’était pas encore revenue, ce qui permit au vieux rat d’explorer un peu les environs. Lorsqu’il était encore derrière les barreaux, Splinter avait remarqué l’obscurité de la pièce, mais maintenant qu’il en était sortit, il nota le cruel manque de lumière de cet endroit. La moitié des ampoules du plafond avaient rendus l’âme tandis que les dernières survivantes clignotaient désespérément. La seule source de lumière notable était sans doute la lampe du bureau d’Etsu. D’ailleurs, ses pas l’entrainèrent automatiquement vers cette partie de la pièce. Contrairement au reste de cette salle, un désordre régnait en maitre. Contre les murs, de hautes étagères se recouvraient de cartons, boites et autres remplis d’affaires qu’il ne valait mieux pas toucher, sous peine de provoquer une avalanche et donc, d’attirer Etsu par ici. Des cages de toutes tailles occupaient une grande partie de la pièce et Splinter devina à l’odeur que certains pensionnaires demeuraient encore dans ces prisons de fortunes il y a quelques jours encore. Certaines d’entre elles n’étaient pas encore nettoyées des déjections et de la maigre quantité de paille humides. Cet endroit lui donnait la chair de poule… d’ailleurs il y avait encore quelques animaux dans certaines cages. Comme les quelques chats dans ces cages rouillés qui miaulaient de moins en moins… Splinter s’approcha un peu mais recula par la suite, ce spectacle ne lui plaisait guère. Que faisaient donc ces créatures dans un tel endroit ? L’un d’eux le fixait avec une peur farouche dans l’œil, toutes griffes dehors. Il y avait même un de ces grands félins qu’on appelait ocelot, qui dépérissait à vue d’œil. Sa peau était nue par endroit et sa langue pendait hors de sa gueule. Ses yeux hagards était mis clos, presque vitreux. Les humains aimaient se faire craindre plus qu’ils n’aimaient se faire aimer. Cette philosophie écœura le vieux maitre qui se détourna de ces cages.
Le bureau, cependant, ne connaissait pas cette négligence, au contraire. Splinter n’ignora pas cet amour des choses bien faites et bien rangées. Des livres rangés par ordre alphabétiques trônaient sur les quelques étagères en bois ainsi que quelques objets personnels. Splinter ne s’y intéressa pas. Tout ce qui concernait cette femme ne l’attirait pas. Mais de toute façon, ses yeux furent attirés par un meuble en métal sur lesquels était posés tout ce qu’un parfait scientifique avait besoin pour disséquer un animal. Scalpels. Aiguilles à dissections. Ciseaux. Et d’autres choses encore. Et aussi propre que lors de leur premier usage. Intérieurement, il ne put s’empêcher de l’imaginer elle, prenant doucement une de ces lames pour la nettoyer d’un sang d’un animal qui avait sans doute connu des jours heureux loin de cet enfer.
Splinter eut un haut le cœur et détourna la tête, mais au moment où ses yeux se posèrent sur le lit pourvu de sangles, une douleur vive lui vrilla la tête comme si des milliers d’aiguilles s’enfonçaient dans son crâne. Une migraine ? Non pire que ça. C’était si soudain, et si… douloureux ! Ce n’était surement pas une de ses visions… car aucunes d’entres elles ne lui avaient infligées pareilles souffrances. Sa vue se brouilla l’espace d’un instant et ses jambes manquèrent de fléchir sous son poids. Il se retint au bureau.
« Reprends-toi un peu enfin », se sermonna t-il, « Comme si un scalpel pouvait te faire peur… il y a autre chose dans cette pièce… » ;
Une odeur horrible lui frappa les narines. Une puanteur l’agressait de telle sorte qu’il eut un violent mouvement de recul. Qu’est ce qui dégageait pareil infection ? Il s’efforça d’ouvrir les yeux mais le regretta aussitôt. Le lit aux draps pourtant immaculés n’était plus vide mais recouvert d’un corps dont le contenu était étalé sur plusieurs tablettes en métal. Les instruments de dissections étaient souillés de sang séché. Ce carnage n’était pas du tout récent… et le concernait. Le vieux maitre s’efforça de fermer l’œil sur cette vision atroce afin de revenir à la réalité. La vue se brouilla de temps à autres à nouveau et enfin, tout revint à la normal… bien que se voir mort sur une table d’opération n’était pas l’expérience la plus agréable. Splinter émit un grognement. Quelque chose dans cette pièce n’était pas normale. Il se sentit observa de toute part. Pourtant, lorsqu’il était sortit de la salle de bain, il n’avait pas eu cette impression.
Il arracha difficilement son regard du bureau et lames pour regarde si Sayuri était revenue.
Il y avait bien quelqu’un sur le seuil de la porte mais ce n’était pas elle. Son poil se hérissa sur son échine et il sentit la fureur monter en lui.
- Qu’est ce que tu fais hors de ta cage toi ? Cracha la voix furieuse d’Etsu.
Elle ne criait pas, mais semblait sur le point de céder à ses passions.
- Retourne dedans, ordonna t-elle.
- Je n’aime pas être enfermé, répondit-il, vibrant d’une colère dissimulé,
- Pourtant, c’est ce qui va t’arriver…, dit-elle, d’un air goguenard, je ne suis pas toute seule.
Il ne comprit pas le sens de ces paroles… mais du admettre une chose : il sentait également une autre aura que celle de cette scientifique corrompue. Les oreilles en arrière, alerte et sur la défensive, le rat la gardait à l’œil. Pourtant, il humait discrètement l’air à la recherche d’une quelconque odeur autre que celle d’Etsu. Mais non… rien. Pourquoi il y avait une aura. Il n’aimait pas ça. Mécaniquement, il recula de quelques pas. Il sentit son dos heurter brusquement le bord du lit.
Je vais m’occuper de toi espèce de sale rat.
Cette voix ? Qui était-ce ? D’instinct, Splinter fit un saut rapide sur le bureau d’Etsu. Il le fit avec une telle aisance qu’aucun objet présent sur le meuble ne trembla. Il se retourna et constata avec stupeur qu’un long câble avait surgit de nulle part pour l’attraper ou du moins le blesser. L’objet semblait flotter dans les airs, comme animé à distance par un quelconque être caché. Etait-ce cette Etsu ? Non, ce n’était pas elle… il sentait une force présente dans la pièce, quelque chose d’invisible, qu’il ne connaissait pas…
Bientôt, d’autres câbles rejoignirent le premier et se liguèrent contre le fugitif. Ce dernier les évitait l’un après l’autre, sautant d’un point à l’autre. Mais la pièce était si encombrée qu’il devait faire attention à ne pas se cogner contre les meubles et autres cages. Un des fils s’enroula autour de son poignet mais il le coupa net par la seule force de ses crocs.
Cela ne servira à rien espèce de rongeur stupide. Je suis bien plus forte que toi, chuchotait cette voix dans sa tête, je t’ai pourtant montré ta mort… accepte là et tout ira bien.
Une nouvelle fois, un frisson le parcourut lorsque ces mots traversèrent son esprit. On aurait dit que cette voix caverneuse appartenait à un être caché dans l’ombre, observant tranquillement la scène, certain de sa réussite. Il sentit, malgré lui une pointe de découragement. Jamais il n’avait eu un tel adversaire.
- On m’a peut-être enfermé ici mais je finirais bien par ressortir, s’exclama t-il avec véhémence.
Quand on entre dans ma prison, on n’en sort plus.
Splinter se sentit glacer par ces paroles. Il ne voyait pas son ennemi. Et Etsu semblait s’amuser à chaque « paroles » prononcées.
Etsu, au lieu de rigoler bêtement, tu pourrais me chercher 237. J’ai deux mots à lui dire.
- Bien sûr, répondit-elle.
Quant à toi l’immonde bestiole, tu es déjà mort.
Et avec une rapidité presque surnaturelle, Splinter sentit la rigidité de plusieurs câbles s’enrouler autour de sa taille. Il voulut reculer, mais il fut projeté avec une brutalité saisissante en plein sur le matelas. Ces liens de fortunes l’immobilisèrent si solidement que sa respiration en fut coupée pendant un moment. Pourtant, il tenta par tous les moyens de s’en dégager. Ainsi donc, c’est de cette manière qu’il finira ? Coincé par une entité supérieure ? Cette idée lui était intolérable !
C’est totalement de ta faute si tu es tombé dans le piège. Elle t’a plu la petite Sayuri n’est ce pas ? Tu aurais voulu aller plus loin… non ?
A ce souvenir, Splinter ressentit de l’embarras… il était vrai que l’envie l’avait titillé plus qu’il ne voulait l’avouer. S’il avait su depuis le début qu’il s’agissait de la fille de Sakae, il ne l’aurait même pas touché.
Tu es sur ?
- J’ai beau avoir l’air d’un monstre, je ne ferais jamais une chose pareille, murmura t-il, maintenant que je suis à ta merci, et si tu me disais ce qui m’attend.
Pas de réponse. Bien sur.
Hors de la pièce, il entendait Etsu s’acharner sur la jeune fille. Toute cette violence dans de simples paroles, était-ce seulement possible ? La preuve… Pourtant, elle réussit à répondre face à ce monstre.
- Tu finiras bien par regretter de l’avoir traiter comme un animal. Maintenant si tu veux bien m’excuser, il faut que j’aille travailler.
Des bruits de pas s’éloignant… et Splinter se sentit bien seul.



Et voilà la suite et fin du chapitre 5 ! Donc, elle a été bien longue à venir, j'en suis désolée, mais j'hésitais avec différentes fins (c'est dur de choisir !). Finalement j'ai pris celle-ci.
Totof : de rien, huhu, les débats sur Splinter me plaise beaucoup. En tout cas je compte bien montrer des facettes de Splinter qu'on ne soupçonne pas. Sans pour autant dériver bien sur ! Bon en ce moment, j'arrête pas de me baser sur celui de 2003.
Pour la suite, je compte faire un mix de tout ce que j'aime des deux séries (sans faire d'incohérences, enfin je pense que vous sonnerez la sonnette d'alarmes si c'est le cas XD !)


Et voilà ! La suite la semaine prochaine, (promis !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma
Admin
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 9 Oct 2011 - 16:51

Houla, je suis en forme aujourd'hui. Ça va saigner ! Twisted Evil
Je rigole à moitié.

Le texte est très bien écrit comme à ton habitude, à part le " Pourquoi il y avait une aura." Ce serait peut-être mieux "Pourquoi il y avait-il une aura ?". Mais je ne suis pas sure pour la forme "il y avait-il". Ça sonne un peu bizarre.


J'ai aussi une légère impression que l'histoire ralentit un peu. C'est purement personnel. Je m'explique.
Cela fait un moment que Splinter est enfermé dans ce labo. C'est vrai que les flashbacks ont assez bien rallongé ce passage mais c'était nécessaire.
Je ne sais pas, peut-être que ce qui l'attend (dont je n'ai aucune idée, bon suspense et cliffhanger toujours) va changer la donne.
En même temps, il ne faut pas que ça pète de partout pendant tout le récit. C'est compliqué.
Je ne veux pas dire que il faut sortir du labo ou du batiment où Splinter est retenu.


Rassure-toi, je subi maintenant chaque semaine la même chose. Avec des amis qui dessinent aussi "à leur niveau" (ça va de débutant à étudiant en dernière année de master à l'Académie des Beaux-Arts), on a formé un groupe qui se retrouve pour parler et donner son avis sur nos projets respectifs. Bref, je casque aussi pour des détails, même quand je me dis " Ah ! Ils ne trouveront rien à dire ce coup-ci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kotouma.deviantart.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 9 Oct 2011 - 17:33

Ho seigneur, que les truites me viennent en aide bounce. Tu es en forme pour deux alors XD. Il était deux heures du matin ou presque quand je l'ai commencé. (C'est toujours à ces heures là que ça commence huhu)
Cest vrai que c'est une tournure bizarre.

Mais je te remercie à nouveau pour ton commentaire I love you

Alors, oui en effet, ça s'est ralentit pour cet extrait pour une raison simple : c'est la fin du chapitre et franchement, les commencer j'adore, les terminer, je ne sais jamais comment faire, alors je me suis fait plaisir, j'ai mis en plus quelques détails en plus, et hop je l'ai clos. Les autres chapitres, c'était plus simple, mais là, on entre de plus en plus dans le vif du sujet.

Après XD, faut dire que je ne publie qu'un petit extrait par semaine, voir deux durant les vacances, du coup, on a l'impression que ça fait très longtemps qu'il est enfermé Suspect.
Mais c'est vrai qu'il faut bouger un peu.

Après je crains deux choses : soit j'accélère trop vite pour la suite, soit je ralentis encore plus. C'est vraiment peu facile de devoir choisir le juste milieu No .


C'est bien de se juger entre dessinateurs. Celà te permet d'avancer, de travailler tes points faibles et autres, et tu ne retrouves pas avec cette horrible impression d'hypocrisie quand on te dit "hooo cest trop bien" !
Je préfère qu'on me descende un texte (correctement bien sur) plutot que si on n'est pas sincère.

Ceci dit, est ce que je met trop de scènes d'actions ? Après tout on est dans TMNT et bon, y'a des scènes d'action tous les épisodes non ?
J'ai toujours l'impression qu'il faut que ça bouge Oo.

Et voilà ^^
Il est déjà 5 heures du soir et j'ai toujours pas fini ma science du langage =_=.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma
Admin
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 9 Oct 2011 - 17:51

Petit Saumon a écrit:


Après XD, faut dire que je ne publie qu'un petit extrait par semaine, voir deux durant les vacances, du coup, on a l'impression que ça fait très longtemps qu'il est enfermé

C'est aussi ce que je me suis dit XD


Moi je trouve que tu devrais même mettre un peu plus de scènes d'actions .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kotouma.deviantart.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 9 Oct 2011 - 18:08

Plus O_O.
Ha ouai quand même. A la fin de la fic, je serais une pro de description de combat de ninja, là je serais rodée XD...

... et s'il y a des chapitres sans actions ? C'est grave ?
J'avais prévu de mettre "un peu de tout", pas que ça soit trop trop trop explosif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma
Admin
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 9 Oct 2011 - 18:55

Non, il faut aussi des moments plus plats dans un récit, sinon ça sature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kotouma.deviantart.com/
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 9 Oct 2011 - 19:00

Ouf, c'est rassurant, ça tombe bien !
(après c'est bien les scènes d'actions)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Saumon

avatar

Nombre de messages : 535
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Fanfiction.   Dim 16 Oct 2011 - 0:46

Une petite suite. La première partie du chapitre 6. La seconde viendra la semaine prochaine. J'espère qu'elle vous plaira ^^.
C'est un chapitre "nécessaire". Mais je crois que le sujet de la fic commencera vraiment au chapitre 7. Ces 6 premiers chapitres constituent la première partie de la fic. La deuxième partie apportera plus d'éclaircissement à l'histoire Exclamation
Place au chapitre.

Chapitre 6

« Dans quelle affaire je me suis trempée cette fois-ci ? »
soupira April, tout en feuilletant la pile de dossiers retrouvés dans les archives. Des tas d’anciens articles à propos d’un scientifique aux pratiques bien immorales. Depuis deux jours qu’elle les cherchait aux quatre coins de la salle des archives sans parvenir à mettre le doigt dessus. L’affaire « Grindel » demeurait introuvable.
Mais comment ce nom lui était revenu en mémoire ? Par un concours de circonstances. Tout d’abord, ce centre de remise en forme, Soléa, qui attire la majorité des sportifs de New-York. Sans savoir pourquoi, April jugea bon d’en faire un reportage sur cet endroit. Ce n’était qu’un fait divers mais c’était le genre de sujet qu’elle aimait traiter. Plus elle se sentait proche des téléspectateurs, plus le travail devenait plaisir. Mais lorsqu’elle reçut la visite de Léo et de ses frères, l’affaire devenait sérieuse. A peine avait-elle le temps d’ouvrir la bouche, que Léonardo annonça la fatale nouvelle : Maitre Splinter avait disparu.
April ne savait que dire, que faire. Durant la soirée, elle s’était contentée d’être discrète. Bien sur, à la mention du nom « Soléa », elle avait proposé de faire un tour au bureau, afin de trouver quelques indices. Mais les événements avaient pris une toute autre tournure. A peine avaient-ils pris l’initiative de se rendre à Channel 6, qu’un appel de Raphael les coupa dans leur élan. Tout alla très vite. La jeune inconnue rencontrée dans le parc l’avait pointé d’un doigt accusateur. Ses paroles lui revinrent en mémoire :
« Elle, elle sait où se trouve votre stupide rongeur… tas de fouine, y’a que ça chez Channel 6 ! »
April soupira à ce souvenir. Elle ne savait pas où se trouvait Splinter ! Comment pouvait-elle donc le savoir ? Et quelle violence dans ses paroles, dans son attitude. Et ces horribles griffes ! Il lui avait même semblé durant un court instant que la pupille de ses yeux était verticale. Comme les chats. Mais malgré tout, elle l’avait – difficilement - reconnu.

Mais cela, elle n’eut pas le temps de le dire aux tortues qui, tout de suite, se tournèrent vers elle. Elle leur raconta alors qu’elle l’avait vu, à ce centre, en compagnie de Fuyumi Grindel. Elle leur mentionna alors ce nom de famille qu’elle avait déjà entendu. Sur ce point, Donatello l’interrompit immédiatement et lui apprit qu’il s’agissait d’un scientifique aux pratiques bien obscures et immorales. Un scientifique qui travaillait en famille : avec ses triplés. En l’occurrence, la charmante Fuyumi, le frère Kazuhide et la dernière, Etsu. Pour les avoir rencontré un bref instant, April confirma la ressemblance frappante.
- April, demanda Donatello, est ce que tu as encore des traces dans les archives, sur Grindel ?
- Oui je crois. J’irais jeter un coup d’œil. Et je vous tiendrais au courant. Le plus tôt possible.
La soirée fut bien longue… April l’avait passer à décrire Soléa d’un bout à l’autre. Mais rien dans cette description ne laissait sous entendre qu’un scientifique mal intentionné gardait un rat géant enfermé dans un laboratoire. Autant dire que les deux histoires semblaient totalement hors sujet. Comment être sure… ?

April le sut ce matin même. Avec l’aide de Donatello, elle passait le moindre tiroir au peigne fin. Faire toute l’aile consacrée aux archives de la science, lui paraissait une tache si ardue… et puis la tortue adorait venir en cachette. La lecture de certains articles lui procurait le frisson du suspense. Il fallait dire que la journaliste adorait ce genre de faits divers. Mais l’heure n’était pas vraiment au plaisir de la lecture. April décela chez son ami une nervosité qu’elle ne lui connaissait pas. Mais la tortue ne devenait en rien agressive, comme son frère Raph. Elle ne pouvait que le comprendre. Sans Splinter, aucune des tortues ne sauraient comment s’en sortir. Leur entrainement n’était pas terminé.
- Tu veux que je cherche un truc à boire ? demanda April.
- Si tu veux…., répondit Don, sans même l’écouter.
Lors des périodes de crises, comme celle-ci, Donatello se différentiait de ses trois frères par sa discrétion et son caractère introverti. Il pouvait passer de très nombreuses heures à se pencher sur une machine, un ordinateur ou tout simplement un appareil à réparer. Il était alors difficile de lui tirer un mot. Elle soupira et s’assit à ses côtés.
- Tu ne veux pas faire une pause ?, dit-elle en posant sa main sur son bras.
- Hummmmmm…, S’interrompit t-il en la regardant.
- Je prends ça pour un non, soupira t-elle en se levant.
Elle allait sortir de la pièce lorsqu’une sonnerie se fit entendre. La journaliste reconnut le son de son communicateur tortue. Donatello avait reprit sa lecture. April saisit l’objet mais laissa échapper un cri de surprise.
- Que se passe t-il April, demanda la tortue.
- C’est le communicateur de Maitre Splinter qui m’appelle ! Clama t-elle en décrochant, allo ?
Don s’était approché, stupéfait d’une telle nouvelle. Il avait pourtant essayé de localiser son maitre à l’aide de cet objet, mais c’était comme s’il avait disparut, qu’il était devenu impossible à localiser.
- Non… désolée mais…, murmura une voix féminine, je… j’ai vu le nom d’April O’Neil… sur ce téléphone.
Don fut sur le point de parler mais April lui fit signe de se taire.
- … je suppose que… la journaliste de Channel 6 connait… Splinter-san ? Continua la voix.
Ils eurent du mal à comprendre certains mots tant l’accent japonais était marqué. La tortue reconnut avec un temps de retard la voix de la fille qu’ils avaient vu lors de cette soirée au parc. Elle continua à parler dans cette langue américaine qu’elle avait du mal à maitriser.
- … Alors… peut-être que madame la journaliste voudrait en savoir plus sur Solea… non ? Allo ?
- Oui je suis là, commença April, je veux bien en savoir plus.
- … oui… c’est ce que… je me suis dit…
- Venez toute seule alors. Personne d’autre… que vous… Le macdo au 114 Delancey Street… A Manhattan.

Don eut le temps de noter mentalement l’adresse et s’apprêta à appeler les autres.
- Qu’est ce que tu fais ? Demanda April, non, non ! Elle a dit, toute seule… ne prévient pas les autres.
- Mais elle est dangereuse… ! Crois moi, l’autre soir, quand on s’est battu avec elle, on… enfin je ne sais pas, ce n’était pas net. Et puis… elle avait l’air de t’en vouloir.
- Je sais bien. Mais j’ai l’habitude de ce genre de risque, rappela t-elle, en riant un peu.
Donatello ne parut pas amusé. Cependant, il réfléchit et tenta de trouver une solution à cette situation légèrement compliquée.
- Alors c’est d’accord. Seulement, je dois tout de même les prévenir. Laisse moi le temps et je te contacterais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfiction.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfiction.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» La 1re fanfiction: Gravitation : le numéro d'hypnose
» Les fanfiction.
» A lire avant de poster toute fanfiction !!!
» [ Fanfiction à "chapitres" ] Kuroshitsuji
» [ Fanfiction HP 3/3 ] Sleeping with Ghost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TORTUEMAN :: Zone membres :: Les créations des membres-
Sauter vers: