AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saison 3

Aller en bas 
AuteurMessage
ninjamax

avatar

Nombre de messages : 123
Age : 34
Localisation : Nîmes / Dijon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Saison 3   Ven 23 Mar 2018 - 19:12

Le Hamster Maltais

Pour moi la série animée de 1987 avait uniquement une valeur nostalgique, car je pensais que la qualité n'était pas au rdv. J’ai donc eu de belles surprises depuis que j’ai commencé le visionnage. Évidemment ce n'est pas une excellente série, comme on peut en voir de nos jours, et en tant que fan je ne suis pas très objectif mais c'est quand même très plaisant.

Par exemple l'épisode 4 de la saison 3 le Hamster Maltais, qui n'est pas le meilleur de la saison mais qui est assez riche, m'a fait prendre quelques notes que je partage avec vous.

Le titre de l'épisode est évidemment une référence au livre/film le Faucon Maltais du romancier Dashiell Hammett. Bon, c'est un dessin animé léger, alors les clins d’œil à ce roman noir sont rares. Le seul vrai point commun, c’est l’intrigue de fond, la statue banale qui est plus précieuse qu'elle ne laisse paraître. Pourtant si on creuse un peu, on peut trouver trace de nombreux liens entre les tortues ninja et Dashiell Hammett.

On a tous entendu de nombreuses fois dans les séries ou les films, les tortues se faire appeler Bogie ou Bogart, quand elles sortent avec l'imper et le chapeau qui constituent leur tenue de référence quand il s’agit de balader en ville. Bogart est l’acteur qui joue le héros du film Le faucon Maltais, et c’est lui qui a popularisé cette tenue qui est devenue un cliché quand on parle de détective privé.

Plus que l’habit, ce qui caractérise plus finement ces héros de ce genre nouveau (dans les années 30), crées par Dashiell Hammett, c'est le côté dur-à-cuir et behavioriste du détective. Ce type de personnage que l’on nomme le détective hard boiled correspond à merveille à Casey Jones, qui ne fait pas dans la finesse, qui ne se laisse pas emmerder, et qui n'est pas du genre à psychologiser ses comportements. Tout dans l'action !  Very Happy

D’ailleurs, on retrouve une autre incursion des tortues ninja dans le monde du roman noir dans le vol1 #14 (par Eastman & Talbot, 1988), où le détective Casey Jones doit retrouver une statue de vache en letton qui a plus de valeur qu'on ne le pense, tiens donc la vache maltaise.

Et nous retrouvons également Casey détective privé dans les mini comics de Mirage que malheureusement je n'ai pas lu. Je suis bien curieux de voir s'il y a des clins d'œil même inconscients aux romans noirs de Hammett ou Chandler (son concurrent dans le genre).

A la fin de l’épisode, par un stratagème, Donatello arrive à monter la Mafia contre la bande de Shredder, ce qui est le résumé de the Red Harvest (la moisson rouge), qui est le premier roman de Dashiell Hammett (et mon favori de loin). Dans ce roman, le détective hard-boiled monte les gangs les uns contre les autres pour éradiquer la corruption d'une ville. Shredder la Némésis ultime s’échappera, mais les tortues mettront toute la Mafia en prison pour une peine collective de 843 ans, rien que ça.

Si l’on retire l’idée d’hommage au faucon maltais, cet épisode reste tout de même un bon divertissement, pleins de bonnes trouvailles. Quelques fois vraiment drôles (le lampadaire rococo dans la limousine de la mafia, la machine à faire des pizzas de l'époque Louis 14 ou la collection de calculatrices égyptiennes chez l'antiquaire). Et d’autres fois des idées ridicules comme l'appareil qui peut faire voler les objets d'antiquité.

Le gamin qui livre la statue s'appelle Chester, dont le diminutif est Chet, nom bien connu chez les lecteurs de Mirage. A souligner que Chet est également le nom du pauvre gamin qui a fait tomber ses 4 petites tortues dans les égouts.

Les mafieux avec des pistolets lasers, c'est cool, comme un film de ninja surfeurs, ou une histoire de train qui traverse le temps pour se retrouver parmi les dinosaures. J’aime ces crossovers improbables et ici, les gangsters italiens façon cliché old-school avec des armes du future (technologie Krang) c’est assez savoureux.

Quelques scènes d'humour assez réussies. Comme les voleurs qui emportent tout ce qu'ils peuvent y compris un lit, un kayak, et même la porte toute défoncée du magasin qu'ils viennent de cambrioler. J'ai également souris avec le flic hyper relou, qui conseille à Donatello de ne pas accepter des bonbons des étrangers, ou de bien regarder des deux côtés avant de traverser. Le flic qui vient mettre des bâtons dans les roues du détective est un leitmotiv chez Hammett.

Dans la série 2012, ils aiment faire passer Mikey et Donnie pour des loosers, puis leur donnent un rôle important, comme pour s'excuser. C'est un schéma que l'on retrouve dans plusieurs épisodes. Ici, c'est tout naturellement (ou aléatoirement), que le rôle principal revient à Donatello, sans qu’il ait de revanche à prendre. Il fait très bien le job, et mérite sa figurine spéciale pour commémorer cette enquête, le célèbre Undercover Don https://tortueman.wordpress.com/don-the-undercover-turtle/
D'après sa fiche personnage à l'arrière du blister, il est indiqué que son film préféré est "le mutant maltais", la boucle est bouclée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninjamax

avatar

Nombre de messages : 123
Age : 34
Localisation : Nîmes / Dijon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Saison 3   Jeu 29 Mar 2018 - 11:43

Les tortues du ciel

Je continue mon visionnage de cette étonnante saison 3, avec l’épisode 5 : Les tortues du ciel

Le repère des tortues dans les égouts est vraiment cool. De toutes les versions TMNT, c'est dans la série 1987 que le repère me fait le plus rêver. Il est hyper simple/accueillant, et renvoie aux désirs de cabane à l'enfance. Ce "fantasme de cabane" est souvent exploité dans la fiction, comme dans Ghostbusters par exemple où leur base est bien plus qu'un simple lieu.

Bien que les égouts de 1987 soient merveilleux, je ne sais pas si un épisode s'y déroulant intégralement fonctionnerait. C'est quand même bien quand les tortues en sortent pour vivre des aventures urbaines. Et ici, les tortues font mieux que de quitter les égouts, elles promènent carrément dans les airs après que les coquins de Shredder et Krang ont déstabilisé la gravité en ville.

L'histoire ne casse pas trois pattes à un Ace Duck, mais c'est l'ambiance générale qui est plaisante. Ça a quelque chose d'onirique et de magique de voir cette ville de New-York ultra simplifiée avec nos héros favoris qui baladent dans les airs, entourés d'objets urbains en apesanteur (poubelles, chats, morceaux d'immeuble, voitures, et même une poussette avec un bébé qui pleure, c'est osé).

Sans cette sensation merveilleuse de flotter en ville, l’épisode serait semblable à bien d’autres de cette saison 3, où le schéma narratif est souvent similaire : La ville est sens dessus-dessous à cause d’une machine des méchants. Ville sous l’eau dans "20 000 lieues sous les mers » (épisode 14), la ville étouffe privée de clim dans « Un bon reportage » (épisode 7, bon épisode soit dit en passant avec la sous-intrigue de Thomson qui se fait enlever par des Elvis aliens), ville sous la neige dans « Conduis moi à ton chef » (épisode 15).

Et si nous désirons encore plus casser la magie, nous pouvons souligner que la plupart du temps la résolution du problème se fait à travers une pub déguisée (bon c’est le but premier alors ce n’est pas une découverte) pour les jouets des véhicules. Le Party Wagon sauve les tortues dans l’épisode 14, et ici les tortues du ciel couraient à la catastrophe sans leur dirigeable, le Turtle Blimp. Mais on s’en fiche, non ?  Very Happy

Ce qu’on retient c’est la détente que procure cet épisode d’avoir pu flotter en ville avec les tortues, au-dessus de la réalité quotidienne, c’était cool  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ninjamax

avatar

Nombre de messages : 123
Age : 34
Localisation : Nîmes / Dijon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Saison 3   Jeu 5 Avr 2018 - 23:58

L'épée de nulle part

Après quelques épisodes moyens voire médiocres, un bon
moment avec cet épisode 13, "l'épée de nulle part"

J'aurai bien aimé voir cet épisode quand j'étais gamin. Je ne l'aurais pas aimé, ni même compris mais il m'aurait donné un avant goût des dimensions cachées, bien avant de découvrir les Marvel & DC.

Dans cet épisode, Shredder à vraiment envie de faire du mal aux tortues, et il n'hésite pas à abandonner Splinter dans un vide parallèle.

L'épée peut découper l'espace et créer un raccourci dimensionel, c'est bien, mais ce qui est vraiment fou dans cet épisode c'est le moment où Splinter dit à April au téléphone  : "réponds moi ma petite pupuce", avec une voix vraiment étrange Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saison 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saison 3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TORTUEMAN :: Univers des Tortues Ninja :: Séries :: Les Tortues Ninja (1987-1996)-
Sauter vers: